DURÉE PRÉVUE : Du 18 mars au 3 août 2011. Itinéraire prévu : Arrivée à Johannesburg, Afrique du Sud le 18 mars. Ensuite, direction Namibie, Botswana, Zimbabwe, Zambie, Mozambique, Tanzanie, Kenya, Éthiopie, Soudan, Égypte ?...Israël ? Peut-être Jordanie ? On ne sait ! Traversée en Grèce ou Italie ? encore incertain ! Mais la fin du voyage est prévue à Frankfurt en Allemagne le 3 août prochain !



Alors, suivez-nous dans notre folle aventure qui promet beaucoup de péripéties et de rebondissements de toutes sortes ! Il nous fera plaisir de partager avec vous nos états d'âme vécus à travers ces moments exceptionnels, tant agréables que difficiles.



samedi 28 mai 2011

TANZANIE

Alors, voici la suite en partant de l'hôtel 5 étoiles...à Chelumbas en accostant après la traversée du Lac Malawi (oui, Stou...nous avons vogué en remontant le lac vers le nord).

Alors ce lundi matin 16 mai, on quitte très tôt ce trou perdu...nous voulons trouver quelque chose pour déjeuner. Après avoir fait environ 150 km, on trouve un Hôtel qui ressemble à une grosse résidence privée, Kapata Lodge. L'homme nous ouvre la grille et nous accueille chaleureusement. Lorsque l'on entre dans le resto, on a l'impression d'arriver dans la salle à manger de la résidence.

Après un bon déjeuner complet (café, œufs frits, jambon, toast), on demande la facture. L'homme qui nous a ouvert la grille vient nous voir et nous dit qu'il nous donne le repas ! il est content d'avoir des visiteurs du Canada et cela lui fait un immense plaisir de nous recevoir. Wow, quelle gentillesse.

On traverse la frontière de la Tanzanie sans problèmes et assez rapidement. Maintenant, je dois absolument aller aux toilettes...ça presse ! Je m'y rends et à l'entrée de la "cabane", un homme m'arrête et me demande de l'argent, environ l'équivalent de 0,50$ en argent de la Tanzanie. Évidemment, je n'ai pas de leur argent, on vient juste de traverser. J'ai les jambes croisées et lui dit gentiment qu'il faut absolument que j'aille aux toilettes. il me dit "non". J'insiste encore une fois, je dis encore "s.v.p. monsieur, il faut vraiment que j'y aille ?, et lui offre 1$ US ...Rien à faire. La femme assise à ses côtés semble sympathique à ma cause et implore l'homme pour moi. Il me regarde l'air arrogant, fait "non" de la tête et se croise les bras...pendant que moi j'ai toujours les jambes croisées ! Et là je perds patience et juste au moment où je m'apprête à lui dire un gros mot, une fille qui parle anglais (avec qui j'avais échangé quelques mots aux douanes) me demande si j'ai un problème et accepte gentiment de payer mon entrée : Ah, délivrance !

Encore une fois, les gars doivent acheter une assurance-moto et moi, pendant ce temps, je surveille les motos, sous un soleil de plomb, à environ 35 C, entourée de gars qui veulent me "vendre" de l'argent de la Tanzanie... Vraiment désagréable comme sensation de se sentir épiée de la sorte comme une bête étrange. Car ici en Tanzanie, on commence à voir de plus en plus de femmes qui porte le voile. Pas besoin de préciser que je passe de moins en moins inaperçue...

On roule jusqu'à Makampako et on loge dans un très bel hôtel, style Holiday Inn. Quel contraste avec la veille. L'autre hôtel nous a coûté environ 6 $ pour les deux; cet hôtel luxueux coûte 10 $ pour les deux, avec le déjeuner inclus !

Le lendemain matin , il tombe une petite bruine et il fait plus frais. Mais, nous sommes confiants, on ne met pas nos doublures contre la pluie, le beau temps va sûrement revenir. Et effectivement, 30 minutes plus loin, déjà plus de bruine et le soleil perce les nuages.

Aujourd'hui, pour éviter un détour de 650 km, on prend un raccourci de 240 km... hors-route ! Après avoir roulé environ 7 km, on ne voit plus Tom derrière. On attend...on attend...on retourne voir ce qu'il fait. Il ne veut plus faire la route...trop difficile pour la moto...conditions trop difficiles. On lui dit que plus on avance, moins la route semble atroce. On devrait essayer. Bon, d'accord...on continue. Mais après 45 km de trous, de bosses, de "laveuse", cela devient vraiment trop dur sur les motos, on retourne sur nos pas. On couche à Mikumi : le motel est médiocre mais les draps sont propres. La journée nous a semblé difficile et longue aujourd'hui. Le repos est le bienvenu.

Mercredi, le 18 mai

Ce matin, on traverse un Parc National et à l'entrée un gros écriteau nous avise de faire attention aux animaux sauvages. À peine 10 km plus, on voit des girafes, une dizaine de zèbres. Un peu plus loin, des singes jouent dans la rue et encore des girafes. Et, soudainement, à notre gauche (rappelez-vous que nous roulons du côté gauche de la route), 2 éléphants sur le bord de la route à 5 pieds de la moto. Pat ralentit pour que je prenne une photo, mais un des deux éléphants tape des oreilles et barrit en grattant le sol de sa patte ! Oh, oh, ils n'aiment vraiment pas les caméras...vite une photo et on déguerpit.




On termine la journée à Serega. Arrivés au motel, on décide de partager une chambre avec Tom. Donc, je m'informe au préposé combien cela coûte une chambre pour 3. Il me regarde drôlement et me demande pour qui la chambre. Je lui explique pour moi et mon mari (ici il plus approprié de se présenter comme mari et femme), et un ami. Il me dit non, ce n'est pas possible. Ici, ce sont les croyances de l'Islam...une femme ne peut pas partager une chambre avec deux hommes !

Jeudi le 19, nous nous rendons à Arusha pour un safari. La route entre Serega et Arusha est toute en courbes et en montagnes, de toute beauté. Ce matin, tôt, il y a de la brume au-dessus des montagnes et les rayons du soleil passent au travers...wow, quels paysages.

À Arusha, on loge à l'hôtel "Le Jacaranda". Un petit hôtel-resto-bar familial des plus chaleureux. Marc, un des propriétaires, nous accueille amicalement "en français". Il vient de la France et demeure en Tanzanie depuis 20 ans. Il nous fait sentir chez-nous, comme si on arrivait chez la parenté. La chambre est grande, belle, confortable.



À l'hôtel, nous cherchons où mettre les motos pour la nuit. Marc nous dit qu'il n'y a pas de problème...il demeure à deux maisons de l'hôtel, on peut mettre les motos chez-lui. Nous lui disons que nous faisons un safari de 4 jours et nous voulons laisser tout l'équipement de la moto ainsi que les bagages...pas de problèmes ! Il conserve notre équipement et nous garde la chambre pour notre retour le lundi soir. Que demande de plus.

Au souper, on se régale vraiment. La nourriture est excellente, le service est exquis et le personnel chaleureux. Pour tous ceux qui voudraient aller faire un safari en Afrique, je vous laisse l'adresse du site pour info www.lejacarandahotel.com. Marc vous organisera l'itinéraire et fera les réservations pour vous. Vraiment l'endroit où aller.

Demain, nous ferons un safari de 4 jours avec un guide privé dans le fameux parc national Serengeti.

Bye bye

1 commentaire:

Véronique a dit…

Quel voyage fantastique, on vous suit et pense a vous, enjoy!